ATP 2016 : Le forum des télécommunications sur l’internet des objets

C’est ce jeudi 6 octobre 2016 que s’est ouverte à Abidjan, la douzième édition de « Africa Telecom People ». Une plate-forme d’échange et de partage d’expérience sur les TIC. « L’internet des objets » est le thème de cette édition qui réuni  environ 2000 participants.

Professionnels des télécommunications, annonceurs, entreprises partenaires et étudiants ont pris d’assaut le Sofitel Hôtel Ivoire pour ce rendez-vous qui s’étendra jusqu’à ce vendredi 7 Octobre 2016. Africa Telecom People se décline  en trois(3) phases : les expositions, les plénières et les ateliers de formation.

Journée de panel autour de « l’Internet des objets »

La première journée a été consacrée aux plénières et expositions. Au cours donc de cette journée, plusieurs panélistes se sont succédés à la tribune pour aborder des thématiques en rapport avec l’évolution des TIC. Tour à tour, il a été question de comment l’Afrique se prépare au tout connecté avec l’internet des objets dans l’économie numérique. De l’impact de l’internet des objets dans la modernisation de l’industrie. Puis de l’intégration des technologies dans les politiques d’infrastructures publiques. Enfin de l’internet des objets en Afrique comme nouvelle source économique ou bulle internet.

Pour André APETE, Directeur de Cabinet du ministère de l’économie numérique, « l’internet des objets » intervient à un moment où il ya « nécessité d’une réforme profonde pour une fluidité de l’environnement numérique. » Mais aussi besoin de « renforcer le dispositif de lutte contre la cybercriminalité ». Il espère pouvoir compter sur l’engagement des entreprises afin de réussir ce pari. Qui pour lui reste « d’apporter internet jusque dans les zones les plus reculés ».

Quant à Arnaud N’Goran, senior manager conseil à Deloitte Côte d’Ivoire, il estime que « l’internet des objets » vient pour répondre aux besoins des populations. Ce notamment, en ce qui concerne les «  Smartcity » (villes intelligentes).

 « Une ville intelligente est une ville où l’usage des technologies permet d’améliorer la vie des populations. C’est-à-dire rendre les choses plus simple, plus accessible », selon Arnaud N’Goran avant d’ajouter qu’elle vient répondre aux problèmes de santé, de transport, d’accès à l’eau potable. Afin que la pression démographique ne dégrade pas la qualité de vie des citoyens.

En marge des expositions et panels, Serge Patrick Sery, Chef de projet Africa Telecom People, a animé une conférence de presse. Ce fut l’occasion pour Serge Sery, d’apporter des précisions sur le thème de cette douzième édition.

« Parler de l’internet des objets en Afrique apparait comme un sujet surprenant devant le manque d’infrastructures télécoms et la faible pénétration des réseaux (…) Nous restons mobilisés pour démonter au reste du monde que si l’Afrique a été en retard dans la révolution industrielle, elle entend prendre toute sa place dans la révolution digitale » a déclaré Serge Patrick Sery.

La journée du vendredi 7 octobre 2016, sera dediée aux ateliers et formations.

Lisette Anoh

Réactions