Communiqué de l’organisation des premières dames d’Afrique contre le VIH/sida (OPDAS) sur le partenariat mondial pour tirer parti du dividende démographique en Afrique: réunion de haut niveau en marge de la 72ème assemblée générale des nations unies

Nous, les Premières Dames d’Afrique, membres de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le VIH / sida (OPDAS), ensemble avec les Premières Dames d’autres continents, les représentants de la Commission de l’Union africaine, les organismes des Nations Unies, le secteur privé, les philanthropes et la société civile, y compris les organisations des jeunes et des adolescents, nous sommes réunis lors de la Réunion de haut niveau 2017 de l’OPDAS sur le partenariat mondial pour tirer parti du dividende démographique en Afrique tenu en marge de la 72ème Assemblée générale des Nations Unies, à New York, États-Unis, le 19 septembre 2017 ;

GARDANT À L’ESPRIT la vision de l’OPDAS « d’une Afrique sans VIH et sida, sans mortalité maternelle, néonatale et infantile et où les femmes, les adolescentes et les enfants sont autonomisés à jouir de l’égalité des chances »;

RECONNAISSANT que tirer parti du dividende démographique à travers la création d’opportunités à la jeunesse africaine basée sur l’égalité entre les sexes et l’engagement à respecter, protéger et réaliser tous les droits de l’homme de tous les africains, sans distinction d’aucune sorte, accélérera le changement vers la réalisation de la vision 2063 de l’Afrique, de l’Agenda 2030 pour le développement durable, du Plan stratégique 2014-2018 de l’OPDAS et du plan d’action de Maputo révisé 2016-2030;

CONSCIENTS que le maintien des jeunes africains en bonne santé et la protection de leurs droits humains et dans le domaine juridique et l’expansion du système éducatif et le développement des compétences et des opportunités économiques conformément au thème de l’UA de l’année « Tirer pleinement parti du dividende démographique en investissant dans la jeunesse » sont importants pour l’Afrique afin de transformer son profil démographique en un dividende économique et social;

APPRÉCIANT l’Union européenne, le Fonds des Nations Unies pour la population et la Fédération internationale pour la planification familiale Région Afrique pour la concrétisation de ce forum;

APPRÉCIANT EN OUTRE la participation et l’appui des Premières Dames de la Guyane, d’Haïti, du Honduras, de Bélize et du Trinité et Tobago et des représentants du secteur privé, qui ont manifesté leur intérêt à collaborer avec les Premières Dames d’Afrique et se félicitant de leurs efforts et contributions à tirer parti du dividende démographique en Afrique ;

RAPPELANT l’appui des partenaires, y compris l’ONUSIDA, Alere Incorporated, China-Africa Business Council et d’autres représentants du secteur privé pour leur partenariat continu avec l’OPDAS pour atteindre les plus vulnérables d’Afrique ;

NOUS ENGAGEONS à travailler en partenariat avec la Commission de l’Union africaine (CUA), les Communautés économiques régionales (CER), les Organisations de la société civile (OSC), les jeunes, les agences des Nations Unies, le secteur privé, les communautés internationales et les partenaires au développement pour mobiliser des ressources afin de prioriser les investissements dans la santé des femmes et des jeunes, et en particulier dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive des adolescentes ;

NOUS ENGAGEONS EN OUTRE à établir des partenariats et plaider en faveur d’engagements en matière d’élaboration de politiques à travers des processus inclusifs, des mécanismes de transparence et de responsabilisation, la prestation de services, ainsi que des ressources financières et techniques pour appuyer la mise en œuvre intégrale de la Feuille de route 2017 de l’UA et du Plan d’action de Maputo ;

RÉAFFIRMONS notre engagement à renforcer, réaliser et étendre les droits des jeunes femmes et des adolescents dans les instruments régionaux et internationaux, y compris les politiques de l’UA, à travers des campagnes telles que la campagne « All In » visant à mettre fin au sida à l’horizon 2030 et « La campagne sur la condition de la femme en Afrique» visant à renforcer, réaliser et étendre les droits des jeunes femmes et des adolescents dans les politiques de l’UA ;

RÉITÉRONS la nécessité de tirer parti du dividende démographique en Afrique en raison de sa forte proportion de jeunes et de mobiliser efficacement des investissements publics et privés en prenant compte les piliers de la Feuille de route de l’UA pour tirer parti du dividende démographique en investissant dans la jeunesse dans les domaines de l’emploi et l’entreprenariat, l’éducation et le développement des compétences, la santé, le bien-être et les droits, la gouvernance et l’autonomisation des jeunes ;

EXHORTONS les gouvernements africains à assurer une éducation sexuelle adaptée à l’âge et au sexe grâce à des services adaptés aux jeunes afin de protéger les adolescentes et les jeunes femmes contre les grossesses indésirables et / ou précoces et complications connexes, le VIH et les infections sexuellement transmissibles ;

INVITONS les gouvernements africains, le secteur privé, les philanthropes, les partenaires au développement en Afrique et ailleurs à apporter leur appui au financement d’initiatives novatrices visant à promouvoir des établissements d’éducation intégrés, adaptés aux adolescents et aux jeunes, y compris un ensemble intégré de services de prévention et de prévention du VIH en Afrique.

ENCOURAGEONS les gouvernements africains à adopter une stratégie pour un investissement plus important et une meilleure mise en œuvre des politiques afin de tirer parti du dividende démographique en Afrique ;

APPELONS tous les États membres de l’OPDAS à plaider en faveur de partenariat mondial en s’appuyant sur quinze ans d’engagement de l’OPDAS afin de tirer parti du dividende démographique en Afrique à travers la promotion de la santé et des droits sexuels et reproductifs et la satisfaction des besoins des jeunes, en particulier des adolescents, tout en assurant leur accès aux services de santé conviviaux ;

APPELONS EN OUTRE la communauté internationale, les partenaires au développement et la CUA à renouveler les efforts conjoints pour la mise en œuvre des politiques et stratégies existantes de l’UA relatives à l’égalité des sexes, à la santé, aux jeunes et aux questions liées aux droits. Cela comprend les efforts visant à appuyer un ensemble intégré de services préventifs et curatifs de SDSR et de VIH qui répondent aux besoins des adolescentes et des jeunes femmes et à les autonomiser pour assurer leur participation dans un mécanisme de responsabilisation à travers des campagnes telles que la campagne « All In » de l’OPDAS visant à mettre fin au sida à l’horizon 2030.

Présidence par David Zamblé

Réactions