La Côte d’Ivoire célèbre 57 ans d’indépendance dans un ‘’contexte particulier’’

Le palais de la présidence de la République a abrité ce lundi 7 aout les festivités marquant les 57 ans d’indépendance de la Côte d’Ivoire, en présence du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, de la Première Dame, des présidents d’institution et de l’ensemble du Gouvernement.

Comme de coutume, ces festivités ont été marquées par deux temps forts, le défilé militaire suivi de la distinction dans l’ordre national d’une trentaine de personnalités.

Le défilé militaire outre les Forces habituelles, a enregistré la participation pour la première fois d’une brigade de la Société de Développement des Forêts (SODEFOR), et du 1er bataillon projetable qui participe à la formation des casques bleus. Pour la commémoration de ces 57 ans de la Côte d’Ivoire, les convives ont assisté au retour dans le défilé militaire de la Direction générale des Affaires maritimes.

Avant de procéder à la distinction des trente personnalités élevées dans l’Ordre national, la Grande chancelière, Henriette Dagri Diabaté a expliqué que la célébration de la fête de l’indépendance cette année se tient dans ‘’un contexte particulier’’, en ce sens qu’elle a lieu à l’an un de la 3ème République. Mais aussi au regard de ‘’la conjoncture défavorable’’, avec la chute des cours du cacao. La Grande chancelière qui a admis que ‘’2017 est assurément une année difficile’’, a rappelé à l’ensemble des Ivoiriens que ‘’quand la tempête gronde et que les vents sont contraires, le bateau ne doit pas s’arrêter en pleine mer’’. Elle a salué les actions du Chef de l’Etat Alassane Ouattara qui ont démontré qu’il ‘’maintient le cap’’.

Henriette Diabaté a exhorté les hommes politiques et les personnels des administrations à ‘’aller chaque jour un peu plus loin dans l’écoute des attentes des populations’’. A l’endroit de l’ensemble des Ivoiriens et particulièrement de la classe politique, la Grande Chancelière a indiqué que la Côte d’Ivoire reste plus importante que chacun et chacune des citoyens. D’où la nécessité de la préserver. ‘’La Côte d’Ivoire notre bien commun est bien plus importante que chacun et chacune de nous. De grâce épargnons-nous une autre crise’’, a-t-elle exhorté, avant d’appeler tout le monde au travail seul gage de prospérité de la Côte d’Ivoire.

Intervenant au nom des trente récipiendaires du jour, l’artiste chorégraphe Georges Momboye a dit sa gratitude au Chef de l’Etat et à la Grande Chancelière pour cette distinction. ‘’Nous porteront ces médailles avec honneur mais surtout avec humilité. Vous venez de nous donner des forces pour aller de l’avant’’, s’est-il adressé au président de la République. ‘’Vous avez fait beaucoup pour notre pays. Vous pouvez compter sur notre modeste contribution. Ensemble nous ferons de notre pays une place forte de l’économie et de la créativité’’, a-t-il conclu.

Elisée B.

Réactions