Enfants en conflit avec la loi : tous les ministères s’engagent dans la lutte contre le phénomène

La lutte contre le phénomène des enfants en conflit avec la loi ou communément appelés «microbes » ne sera plus le seul fait du ministère de l’Intérieur et de la sécurité.

Les autres ministères, l’Education nationale, celui en charge de la Famille, de l’Urbanisation, la Culture…tous ont décidé d’œuvrer de façon collégiale afin d’éradiquer le fléau.

Une réunion interministérielle visant à trouver une solution durable à la question des enfants en conflit avec la loi s’est tenue ce lundi 2 octobre 2017 au ministère de l’Intérieur et de la sécurité, sous la houlette de Toh Bi Vincent, Directeur de cabinet, représentant le ministre Sidiki Diakité, en vue de faire un adressage complet et réfléchir une synergie d’actions pour réduire la montée en puissance du phénomène des enfants délinquants et par ricochet assurer la quiétude aux populations ivoiriennes.

« Le problème ne peut pas être résolu que sous l’angle sécuritaire, toutes les structures ont leur part à jouer », a fait savoir M. Toh Bi. Les rencontres seront permanentes entre les différents ministères ainsi que les mairies pour asseoir une approche globale de lutte contre cette criminalité juvénile qui s’étend peu à peu aux autres villes du pays après Abidjan, la capitale économique.

Rappelons que c’est le jeudi 21 septembre 2017 que le Commissaire divisionnaire Kouyaté Youssouf, Directeur général de la police nationale a procédé au lancement officiel de l’opération Epervier III en vue de sécuriser la rentrée des classes, avec en toile de fond la lutte contre le phénomène des enfants en conflit avec la loi.

D.Tagro          

Réactions