Gabon : Sihifowa Yéo, présumé hacker ivoirien devant les tribunaux

Sihifowa Yéo, interpellé au Gabon, comparait ce mardi 13 septembre 2016 à Libreville. Il est accusé par les autorités gabonaises de piratage des résultats de l’élection présidentielle en faveur de l’opposant Jean Ping.

Interpellé pour « atteinte à la sécurité et à la sûreté de l’Etat » gabonais, cet Ivoirien de 35 ans, a désigné Jean Marc Zoé, présenté comme un « chargé de mission » à la présidence de Côte d’Ivoire, comme étant celui qui l’a mandaté au Gabon pour l’élection présidentielle.

 Il a expliqué s’être rendu à Libreville pour « mettre en place un système de collecte de données relatives aux élections présidentielles pour le compte du candidat Ping », par la création d’une application androïd dénommée « Regardez les élections au Gabon (REGAB) ».

 Pour les autorités gabonaises, il s’agit plutôt d’une « application pirate (…) reconnue pour pirater l’ensemble des données personnelles de ses utilisateurs » en plus de « l’échange de données incontrôlées ».

 Accusé également de “fabrication de faux procès-verbaux, mise en place de collecte de données et falsification de résultats’’, le jeune homme est derrière les barreaux à Libreville depuis le 31 août 2016.

Lisette Anoh avec Alerte info

Réactions

Vous aimerez aussi...