Immobilier en Côte d’Ivoire: Des problèmes et des efforts

Avec 6 millions d’habitants, Abidjan est la ville la plus peuplée de Côte d’Ivoire. Cette démographie dense engendre de nombreux problèmes.

Selon le ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, la démographie exponentielle de la Côte d’ivoire a créé un déficit de 400.000 logements. A l’opposé, le besoin augmente de 50.000 chaque année. Des problèmes cruciaux qui perdurent en dépit des actions menées par l’Etat.

Les projets immobiliers des internationaux.

Et oui… ! Il existe des projets immobiliers en Côte d’Ivoire. Beaucoup de projets ! Les Marocains sont ceux qui s’empressent de nous construire des maisons.

Les principales entreprises initiatrices de ces projets sont les groupes Alliance, Addoha et Palmeraie. Ces opérateurs marocains de l’immobilier ont présenté de nombreux projets de logements économiques et de standing (de deux à cinq pièces). Ces entreprises prévoient de construire 46 000 maisons dans les communes de Koumassi, Anyama et dans la zone de Songon.

Projets immobiliers de l’Etat ivoirien

L’État de Côte d’Ivoire s’est engagé à construire 50 000 logements pour les classes moyennes. Ce seront des logements sociaux, économiques ou de standing. Le programme présidentiel prévoit la construction d’environ 60 000 logements sociaux dont 10 000 à l’intérieur du pays et 50 000 dans la région abidjanaise. L’acquisition de ces logements sociaux se fera par souscription, et plus de 71 chantiers de ce type ont déjà démarré sur l’ensemble du territoire.

Critères d’éligibilité aux logements sociaux

En Côte d’ivoire, pour avoir droit aux logements sociaux de l’Etat, le revenu mensuel de l’acquéreur ou celui de son ménage (couple) ne doit pas excéder 400 milles francs CFA. Il faut être de nationalité ivoirienne. Il ne faut être propriétaire ou copropriétaire d’aucun logement en Côte d’Ivoire.

Etre salarié du secteur public ou privé, ou exercer une profession libérale du secteur formel ou informel à revenus réguliers ou irréguliers. Avoir un compte contribuable et être à jour vis-à-vis des impôts, avoir un compte bancaire. Au cas où la personne éligible ne remplit pas tous les critères de solvabilité, elle peut avoir recours à un aval solvable (personne physique ou morale) disposé à financer l’acquisition de son logement.

Dominique DEKAYE avec Lamudi

Réactions

Vous aimerez aussi...