Une manifestation vire au drame au Kenya

Une personne a été tuée et six autres blessées par balles, alors que la police dispersait une manifestation de  ce  lundi 6 juin 2016, à Kisumu (ouest du Kenya), selon des témoins et la Croix-Rouge.

Une trace de blessure par balle est visible sur le corps du mort, qui a été placé par des jeunes devant la morgue d’un hôpital de Kisumu. Plusieurs manifestants ont affirmé qu’il avait été victime des tirs des forces de l’ordre. La police n’a pour le moment pas réagi à ces accusations.

« Ce n’est pas juste. La police ne peut pas tirer sur les gens à chaque fois qu’ils exercent leurs droits. Cet homme a été tué par balles alors qu’il manifestait », a affirmé Michael Omondi, un manifestant.

Blessures par balles

Les six autres victimes ont été hospitalisées pour des blessures par balles, selon la Croix-Rouge. En fin de matinée, la police anti-émeute a  continué d’affronter des manifestants dans le bidonville de Kondele, en périphérie de Kisumu. Le 23 mai 2016, deux manifestants ont trouvé la mort suite aux tirs des policiers anti-émeute, alors qu’ils protestaient contre la commission électorale.

Depuis plus d’un mois, des manifestants investissent les rues de plusieurs villes du Kenya pour contester cette commission, considérée comme favorable à Uhuru Kenyatta au détriment de Raila Odinga, chef de file de l’opposition

Lisette Anoh avec Jeune Afrique

Réactions

Vous aimerez aussi...