Pour sa première sur le continent Africain, les Rencontres Africa s’ouvrent à Abidjan en présence de Jean-Yves Le Drian

Les ‘’Rencontres Africa’’, plateforme économique à l’intention des décideurs et chefs d’entreprises Français et d’Afrique se sont ouvertes ce lundi 2 octobre 2017 à Abidjan. Cette rencontre qui se tient pour la première fois en Afrique, a enregistré à la cérémonie d’ouverture les présences du Vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan et du Ministre français de l’Europe et des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian.

Le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan a salué la tenue à Abidjan de ‘’l’une des rencontres les plus prometteuses’’ au niveau économique pour le continent. Si l’Afrique est présentée comme la nouvelle frontière du développement, le vice-président Duncan, estime toutefois qu’il reste de nombreux défis à relever. Entre autres celui de l’éducation et de la formation. Pour la deuxième personnalité ivoirienne il convient pour les Etats Africains de mettre l’accent sur le capital humain qui doit être bien formé. La transformation structurelle, le développement des infrastructures, la libre circulation des biens et des personnes, la sécurité face à la montée du terrorisme sont autant de défis, a expliqué le vice-président, auxquels doit faire face l’Afrique.

L’Afrique doit également travailler à améliorer sa présence dans les échanges internationaux dont elle ne participe que pour 3%, a souligné Daniel Kablan Duncan. Pour inverser cette tendance, le vice-président conseille d’intensifier et de développer l’intégration. S’il est vrai que beaucoup reste à faire pour la Côte d’Ivoire, le vice-président a noté toutefois que ‘’la Côte d’Ivoire réalise 34% de ses échanges en Afrique dont 27% avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)’’.

‘’Le Gouvernement ivoirien reste déterminé à poursuivre et approfondir sur une longue période les réformes en vue de la transformation structurelle de l’économie’’, a fait savoir Daniel Kablan Duncan. Il en veut pour preuve ‘’les nombreuses distinctions’’ obtenues par la Côte d’Ivoire suite aux importantes réformes mises en place depuis 2011. Si l’expertise des entreprises françaises reste avérée, il n’en demeure pas moins que depuis quelques années, la présence de celles-ci sur le marché africain a chuté de 5% quand la présence de certains pays dont la Chine est en nette progression, a révélé le vice-président ivoirien.

A l’instar du vice-président ivoirien, le ministre Français de l’Europe et des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian a salué l’organisation de cette deuxième édition des ‘’Rencontres Africa’’ sur le Continent africain, mais plus spécifiquement en Côte d’Ivoire, ‘’un pays qui se distingue par les progrès économiques importants réalisés ces dernières années’’. Jean-Yves Le Drian a indiqué que le développement de la coopération économique entre la France et l’Afrique nécessite qu’un certain nombre de défis soient relevés. Il s’agit notamment des défis sécuritaires, climatiques, de construction d’une croissance durable, de la montée de la classe moyenne, de la croissance démographique et de l’Innovation, ‘’C’est sur le défi de l’innovation que nous vous attendons chères entreprises. Nous devons faire en sorte que les savoir-faire croisés se construisent durablement’’, a conclu le ministre français.

Ce sont plus de 480 décideurs français qui prennent part à l’édition 2017 des ‘’Rencontres Africa’’, où sont attendues près de 3600 entreprises africaines. Ouvertes ce lundi 2 octobre, les ‘’Rencontres Africa’’ sont prévues pour s’achever le 6 octobre à Tunis, après une escale les 4 et 5 octobre à Nairobi au Kenya.

 

Elisée B.

Réactions